Cupcake à la rose

Pour environ 5 cupcakes de 6 cm de diamètre.

Ingrédients :

3 oeufs
40 g de sucre
90g de farine
40g d’amande en poudre
1 cuillère à café d’eau de rose

Glaçage :

100g de sucre glace
10 gouttes d’eau de rose

Préchauffer le four à 180°.

Battre les oeufs et le sucre jusqu’à ce que le mélange deviennent très mousseux et blanc. Cela doit quasiment doubler de volume.
Ajouter la farine et les amandes en poudre ainsi que l’eau de rose et battre de nouveau jusqu’à ce que le mélange soit parfaitement homogène.

Répartir dans des moules à muffins dans lesquels ont été disposées des caissettes en papier et laisser cuire à 180° pendant une quinzaine de minutes.

Pendant ce temps, préparer le glaçage en mélangeant le sucre glace, l’eau de rose et un petit peu d’eau chaude (à vous de voir en fonction de la texture). Le résultat doit être lisse et brillant. Etaler ce glaçage sur les cupcakes et laisser durcir. Décorer.

Vous pouvez ajouter un peu de colorant alimentaire (privilégiez toujours les colorants d’origine naturelle, les colorants scrapcooking sont 100% naturels et on les trouve à peu près partout.) dans la préparation du glaçage.

Pour l’eau de rose, je prends la marque Cook qu’on trouve en magasin bio.

caissette Ikea plateau et assiette Cocktail Scandinave ©Zéli

caissette Ikea
plateau et assiette Cocktail Scandinave
©Zéli

IMG_1848

 

IMG_1850

Publicités

Un goût d’été – Café frappé

Une petite recette vite fait pour célébrer le retour du beau temps !

Je l’ai réalisé au thermomix évidemment mais je pense que c’est faisable avec un blender assez puissant pour broyer les glaçons.

Pour une personne :

– 1 tasse de café
– 50 g de lait
– 6 ou 7 glaçons
– Du sucre (je ne bois pas très sucré et je mets un morceau et demi de sucre)

Zou, on mixe entre 10 et 15 secondes vitesse 8.

On sert dans un grand verre avec une paille, on s’affale sur une chaise longue, et voilà, c’est l’été !

©Zéli*

©Zéli*   Verre et paille ikea – natte de plage Casa

Miel de pissenlit

Au printemps, je ne loupe jamais le moment où les pissenlits sont en fleurs. Ce moment est finalement assez court mais on peut faire une récolte incroyable si on n’a pas peur 1/ d’y passer un peu de temps 2/ d’avoir les doigts jaunes et plein de pollen 3/ de partager son terrain de jeu avec les abeilles. 

Cette année, je suis revenue de ma cueillette avec 1,5 kg de fleurs, ce qui m’a donné à peu près 10 pots. 

Image

La recette de ce miel de pissenlit est très simple. Au départ je me suis basée sur une recette issue d’un de mes plus livres de cuisine « Mes recettes de sorcières » que j’ai un peu modifié au fil des années.

Pour un kilo de fleurs entières (pas besoin d’enlever la base verte de la fleur), il vous faut :
1,5 kg de sucre
le jus de 2 citrons
1 litre d’eau

Rincer les fleurs à l’eau froide, les égoutter sommairement.

Dans une grande casserole, faire bouillir l’eau.

Plonger les fleurs dans la casserole et laisser cuire à couvert et à feu moyen 30 minutes. Rajouter de l’eau en cours de cuisson si il y a trop d’évaporation. (Pour ma part je rajoute toujours un peu d’eau en cours de route pour récupérer le plus de jus possible).

Au bout des 30 minutes, filtrer le jus et le remettre dans la casserole avec le sucre et le jus de citron pendant 30 minutes. Vérifier la texture en en faisant couler un peu sur une assiette froide. 

Stériliser les pots puis les remplir.

Et voilà ! Du miel tout frais ! 

©Zéli*

©Zéli*

Chaussons aux pommes

Une chose que j’adore, les chaussons aux pommes. Jusque là, dans ma tête chausson aux pommes = viennoiserie = trop difficile. Avec l’arrivée de Thermomix dans ma maison, plus rien n’est impossible ! Et en fait, un chausson aux pommes, avec ou sans Thermomix, c’est bête comme choux ! Et aussi bon qu’en boulangerie…

Version Thermomix (issu du livre Mille et Une Pâtes )

Pâte feuilletée

ATTENTION ! LE BEURRE DOIT ËTRE CONGELER AU MOMENT DE FAIRE LA PÂTE !!

300 g  de farine
300 g de beurre en morceaux
150 g d’eau froide
2 pincées de sel

Mettre tous les ingrédients dans le bol et mixer 25 s. / vitesse 6.
Mixer 10 s. en sens inverse / vitesse 2.
Etaler la pâte sur un plan de travail bien fariner en un rectangle et replier en 3. Un quart de tour, étaler en un nouveau rectangle et replier de nouveau en 3. Recommencer cette opération plusieurs fois.
Il est important de toujours mettre au frigo la pâte dés qu’on ne l’utilise pas.

Pliage de la pâte feuilletée ©zéli

Pliage de la pâte feuilletée ©zéli

Compote

3 pommes
Jus d’un demi-citron
50 g de sucre en poudre

Eplucher les pommes, ôter les trognons et les mettre dans le bol avec le jus de citron, le sucre et 1 c. à soupe d’eau. Mixer 8 min / 90° / vitesse 2. Laisser bien refroidir

Version manuelle

Pâte feuilletée

300 g de farine
225 g de beurre
120 g d’eau glacée
1 pincée de sel

Faire une fontaine avec la farine.
Déposer au centre le beurre très froid en petits morceaux et le sel.
Sabler avec du bout des doigts pour ne pas réchauffer le beurre. Ajouter l’eau petit à petit. Finir d’incorporer les ingrédients. (Fraiser au besoin pour vraiment bien amalgamer les ingrédients).
Etaler la pâte au rouleau en rectangle, la plier en 3. Faire un quart de tour et recommencer la manoeuvre. Au moins 3 fois. (cf schéma ci-dessus).
Filmer et placer au réfrigérateur 20 min. 

Compote

3 pommes
Jus d’un demi-citron
50 g de sucre en poudre

Eplucher les pommes, ôter les trognons et les mettre dans une casserole avec le jus de citron, le sucre et 1 c. à soupe d’eau. Faire cuire durant une dizaine de minutes.
Laisser bien refroidir

On monte le chausson

Préchauffer le four à 220°.
Abaisser la pâte au rouleau assez finement.
Découper des ronds de la taille désirée et les allonger en ovale. Garnir chaque chausson (pas trop pour pouvoir les fermer). Replier la pâte en deux et fermer les bords en les humectant et en les soudant avec une fourchette.
Dorer les chaussons au jaune d’oeuf ou au lait.
Mettre au four pendant 30 min à 220°. Baisser la température à 180° en fin de cuisson.

Et voilà ! le tour est joué ! 

chausson_anime

Les soirées de l’ambassadeur

Cela faisait longtemps que je voulais tenter de faire un Ambassadeur. Mais, on ne peut pas dire que ce soit la chose la plus simple à faire… pas dans sa réalisation non… plutôt dans l’acceptation de ce dessert par mon entourage proche… il y en a toujours un qui n’aime pas les fruits confits, un autre c’est la pâte d’amande… sans compter que si je mets du kirsch, la moitié me dira que je n’aurais pas dû, et si je n’en mets pas, la deuxième moitié me dira que j’aurais dû en mettre.


Enfin voilà, j’ai donc décidé que c’était moi qui faisait et que du coup c’est moi qui choisissait. Pour Pâques ce sera donc un Ambassadeur réalisé de A à Z par mes blanches mains 🙂


Pour tout réalisé soi-même il faut s’y prendre une bonne semaine à l’avance.


Etape #1


Les Fruits Confits 


Pour 250g de fruits de votre choix (pour ma part orange et pomme)


Pelez, épépinez, coupez en petits dés. Faites blanchir les fruits 10 minutes dans de l’eau bouillante.

Sortez de la casserole et réservez les.


Dans une casserole, préparez le sirop en faisant bouillir 250 g de sucre dans 500 ml d’eau. Laissez frémir quelques minutes jusqu’à ce que le sirop épaississe. 

Retirez du feu, laissez refroidir puis immergez complètement les fruits dedans. 

Laissez macérer pendant 24h.


Le lendemain, répétez l’opération. Sortez les fruits de la casserole. Ajoutez 50g de sucre dans le sirop. De nouveau, faites bouillir le sirop, retirez du feu et laissez un peu refroidir. Replongez les fruits dans la casserole et laissez de nouveau les fruits à macérer pendant 24h.


Répétez l’opération durant encore 3 jours. 


Le 5e jour, déposez les fruits sur une feuille de papier sulfurisé étaler sur une grille de four. Les faire cuire 5/10 minutes à faible température (50°).

 

Fruits confits ©zéli

Fruits confits ©zéli

Etape #2


La Génoise

ATTENTION la génoise doit se préparer à l’avance pour avoir le temps de durcir un peu et que ce soit possible de la couper en deux sans trop galérer. Moi je l’ai faite 48h à l’avance mais la veille devrait suffire. 


Version thermomix 

6 oeufs
180g de sucre
1 paquet de sucre vanillé ou une cuillère de sucre vanillé home made
40g de farine
110g de Maïzena
1 sachet de levure chimique


Montez les blancs en neige en mettant les blancs dans le bol du thermomix avec une pincée de sel. Fouetter 4 minutes à vitesse 4. Les mettre dans un saladier.

Dans le bol, mettez les jaunes d’oeuf et les sucres. Battez 3 minutes à 37° vitesse 4.

Préchauffez le four à 180°.

Enlevez le fouet, ajoutez au mélange oeufs/sucre la farine, la Maïzena et la levure.

Mixer 30 secondes vitesse 6.

Versez ce mélange dans un saladier. Incorporez délicatement les oeufs en neige.

Versez la préparation dans un moule à manqué puis enfournez entre 20 et 30 minutes selon votre four.



Version pas thermomix

Et bien… la même chose sauf que vous utilisez un batteur électrique au lieu du thermomix 🙂



Etape #3


La Pâte d’Amande

Donc là pareil idem même chose, vous pouvez la faire quand vous voulez dans la mesure où on peut la garder 8 jours au réfrigérateur. 

Je vous mets la version thermomix mais en elle est faisable pareillement sans.

Pour ma pâte d’amande, j’ai choisi une formule sans oeuf.

250g de poudre d’amande
250g de sucre glace
1 cuillère à café de vanille liquide
4 cuillère à soupe d’eau froide

Passez la poudre d’amande environ 50 secondes vitesse 10.

Mélangez la poudre d’amande, le sucre glace et la vanille environ 30 secondes vitesse 3, ajoutez au fur et à mesure l’eau. Ajustez au besoin l’apport d’eau jusqu’à obtenir une pâte lisse.

Vous pourrez ensuite la colorer à votre guise.

Etape #4

La crème pâtissière

500g de lait
40g de farine
2 oeufs entiers et 2 jaunes
1 sachet de sucre vanillé ou 1 cuillère à café de sucre vanillé home made
70g de sucre semoule

Version thermomix (issu du livre A table avec Thermomix)

Mettez tous les ingrédients dans le bol et chauffer 7 minutes temp. 90° vitesse 4

A l’arrêt de la minuterie, mixer 5 secondes vitesse 9


Version manuelle 

Battre au fouet les oeufs et les sucres jusqu’à ce que le mélange blanchisse.

Ajoutez la farine et mélangez de nouveau pour obtenir un mélange bien lisse.

Versez peu à peu le lait bouillant sur ce mélange en fouettant sans cesse pour ne pas que de grumeaux se forment. Remettez dans la casserole sur feu doux pour que le mélange épaississe de nouveau en ne cessant de remuer.


Etape #5

Voilà tous vos appareils sont prêts ! Dernière étape, et pas des moindre, le montage ! 

Coupez la génoise en deux dans le sens de la longueur.

Portez à ébullition 40 cl d’eau avec 200g de sucre pendant 4 minutes afin de créer un sirop. Si vous le souhaitez, vous pouvez rajouter dans ce sirop du kirsch ou du rhum (6 cl). Imbibez chaque disque généreusement de ce sirop.

Mélangez les fruits confits et la crème pâtissière. 

Etalez la crème sur le disque inférieur. Le mieux est de mettre une couche bien épaisse au centre de ce disque pour que en posant le disque supérieur la crème s’étale d’elle-même sans débordée. 

Le montage ©zéli

Le montage ©zéli

Recouvrez le gâteau d’une couche de pâte d’amande.

L'ambassadeur ©zélé

L’ambassadeur ©zéli

Au fond de mon placard #1

Chez nous, habituellement, il n’y a pas grand chose dans les placards et encore moins grand chose dans le frigo. Du coup, il faut composer avec les deux trois trucs qui traînent dans les parages. 

En général, nous avons toujours des denrées non périssables de type pâtes, riz, semoule, etc.

Pour ce premier Au fond de mon placard, l’ingrédient de base est la polenta. On y pense pas assez à la polenta, pourtant c’est sacrément facile à faire et ça change des pâtes.


Galette de polenta, chips de jambon cru et chèvre chaud au miel.

Pour 2 personnes 

80 g de polenta
30 cl d’eau
2 tranches de jambon cru
Bûche de chèvre
sel


Faites bouillir l’eau avec le sel. Jetez en pluie la polenta puis faites cuire 10 minutes sur feu doux sans cesser de remuer (attention, ça peut gicler si vous cessez de remuer). Une fois la polenta cuite, disposez la dans des cercles du diamètre de votre choix et sur une plaque de four recouverte de papier cuisson. Laissez refroidir la polenta pour qu’elle durcisse. Une fois la polenta refroidie, la remettre au four thermostat 6 (180°) le temps qu’elle réchauffe. Disposez dessus une tranche de jambon cru repliée en deux avec à l’intérieur une tranche de bûche de chèvre. Ajoutez sur le dessus un peu de miel, poivrez. 

Laissez une dizaine de minutes au four puis quelques instants au grill pour créer la chips de jambon cru.

Servez accompagné d’une salade composée de votre choix. Ici, j’ai fait une salade verte avec quelques noix, du fromage de chèvre et un peu de jambon cru. Un sauce vinaigrette à base d’huile de colza, de vinaigre balsamique et de sauce soja.

Cette recette peut servir de base à d’autres plats selon ce que vous avez dans le frigo. En remplaçant le jambon cru par du bacon ou du chorizo par exemple., le fromage de chèvre par du fromage à raclette…

Pour la décoration, j’ai utilisé des biscuits apéritifs et de la crème de vinaigre balsamique.


A vous de jouer ! 

©zéli

 

Le roulé aux kiwis

J’aime beaucoup le kiwi. C’est un fruit d’hiver qui est aussi frais qu’un fruit d’été, un fruit exotique qui peut pousser dans votre jardin. 

Mon grand-père récolte chaque année des kilos de Kiwi dans son jardin (oui oui en Haute-Savoie).

Après avoir fait de la confiture Kiwi/Fleurs d’Hibiscus, j’ai essayé le roulé aux kiwis. 

Très satisfaite du résultat. Un petit goût acidulé et frais. Très facile à faire.

Pour la génoise :

– 4 oeufs
– 100g de farine
– 100g de sucre

Séparer les blancs des jaunes. Travailler longuement les jaunes avec le sucre. Le mélange doit blanchir et devenir mousseux. 

Battre les blancs en neige. 

Mélanger la moitié de la farine tamisée avec le mélange jaune/sucre. Incorporer la moitié des blancs en neige délicatement. Recommencer l’opération avec les autres moitiés. 

Déposer une feuille de papier sulfurisé sur une plaque à pâtisserie d’une trentaine de centimètre. Verser la préparation dedans, la lisser puis enfourner à four chaud (therm. 8) pendant une dizaine de minutes. (Bien surveiller la cuisson pour que la génoise ne soit pas trop cuite)

Une fois la cuisson terminée, retourner la plaque sur un torchon humide. Enlever le papier sulfurisé. Arroser la génoise d’un demi jus de citron. L’enrouler dans le torchon afin qu’elle prenne la forme du roulé. Laisser de côté.

Les kiwis :

Image

Peler une dizaine de kiwis, les couper en morceaux et les faire cuire 5/10 minutes. Les passer au mixer. Puis remettre sur le feu. 

Délayer 3g d’agar-agar en poudre (algue gélifiante qui se trouve en magasins bio principalement et qui remplace à merveille la gélatine animale) dans un peu d’eau froide. Verser le tout dans la casserole et porter à ébullition pendant 5 minutes. (L’agar agar révèle ses pouvoirs gélifiant après bouilli). Laisser refroidir.

Pour ma part j’ai utilisé des kiwis qui étaient un peu vieux et qui du coup n’étaient plus trop acides. J’ai rajouter dans la préparation une cuillère à soupe de Pulco agrumes. Vous pouvez aussi mélanger lors de la cuisson des fleurs séchées d’hibiscus qui donnent un petit goût de bonbon aux kiwis.

Le montage :

Dérouler la génoise. Etaler la gelée de kiwi dessus. ATTENTION ! Au moment de rouler, la gelée est « repoussée » au fur et à mesure. Etalez la gelée jusqu’à la moitié de la génoise, cela vous évitera les débordements en fin de course ! 

Rouler serré la génoise. Une fois toute l’opération terminée, envelopper le gâteau dans du papier sulfurisé et réservé au frais un moment.

La décoration :

Laissez libre cours à votre imagination. J’ai décidé d’enrober le gâteau roulé de chocolat noir fondu dans un peu de crème. Cet enrobage ajoute un côté un peu plus « consistant » à la fraîcheur du fruit.

Image